Les confidences de l'invisible

La pratique assidue de la lecture répond au goût de Gabrielle Chanel pour l’invisible. Ce dialogue à travers les siècles, allant de l’Antiquité à ses contemporains, est jalonné par les ouvrages de Sophocle, Virgile, Rabelais, Shakespeare, Montaigne, Madame de Sévigné, Baudelaire, Verlaine, Barbey d'Aurevilly, Lautréamont, Rilke, Proust, Claudel, Apollinaire et Mallarmé. L'écriture poétique constitue le cœur de sa bibliothèque, et la poésie à laquelle Mademoiselle est profondément attachée alimente ses liens d'amitiés avec Jean Cocteau, Max Jacob, Pierre Reverdy, qui lui adressent poèmes dédicacés et lettres. La proximité des auteurs et des textes lui permet de trouver dans son expression, qui est celle de la mode, une modernité qui défie sa propre temporalité et se projette au-delà.

Gabrielle Chanel vue par Jean Cocteau

Point commun entre le style de Gabrielle Chanel et les dessins de Jean Cocteau, une même volonté de cerner la ligne au plus près, une ligne précise, acérée, qui va à l'essentiel sans perdre en subtilité.

Là où Mademoiselle Chanel imagine un tracé graphique qui dégage la silhouette et la délimite au plus juste, les portraits dessinés par Jean Cocteau vont dans le sens d'une simplicité qui élimine tout détail superflu tout en conservant les caractéristiques du modèle.

Ainsi ce portrait de Mademoiselle Chanel volontairement réduit à des contours mais dont l'allure, l'élégance moderne sont immédiatement identifiables.

JEAN COCTEAU

Coco Chanel
v. 1930

C'est chez l'actrice Cécile Sorel que Gabrielle Chanel et Jean Cocteau se rencontrent en 1917, se liant d'une amitié indéfectible. Poète et artiste aux talents multiples, Jean Cocteau (1889-1963) initie Gabrielle Chanel à la création contemporaine et lui présente quelques-uns des artistes majeurs de l'époque. Lorsqu'en 1923 Raymond Radiguet (1903-1923), jeune écrivain surdoué et compagnon de Jean Cocteau, contracte une fièvre typhoïde, c'est Gabrielle Chanel qui règle son hospitalisation et ses frais d'obsèques. En 1924, elle réalise les costumes du ballet Le Train Bleu dont le livret est de Jean Cocteau, la musique de Darius Milhaud et le rideau de scène de Pablo Picasso.

JEAN COCTEAU

Le secret professionnel
Paris, Au Sans Pareil,
1922

KARL LAGERFELD POUR CHANEL

Métiers d'Art « Paris-Dallas » 2013/2014
Robe en velours de soie noir brodé d'étoiles dorées
Robe en tulle de soie noir brodé d'étoiles dorées Croisière 2011/2012 Robe en crêpe de soie marine brodé de comètes, tulle de soie noir Métiers d'Art 2002/2003
Pullover en cachemire noir brodé en trompe l'œil du collier «Comète» crée par Gabrielle Chanel en 1932

En 1937, elle habille Jean Marais pour Œdipe Roi, une pièce de Jean Cocteau, et elle signera les costumes de cinq de ses pièces de théâtre. Jean Cocteau « croque » les modèles de Chanel dans différentes revues internationales, et fait d'elle de subtils portraits, tout comme il laisse des portraits de Misia à laquelle il est également lié.

Pierre Reverdy
Top