Pensées <br> qui font réfléchir

Pensées
qui font réfléchir

Boy Capel's Notebook

Arthur Capel dit « Boy » (1881-1919), self-made-man anglais, homme d'affaires et champion de polo, occupe une place centrale dans la vie de Gabrielle Chanel. Flamboyant, irrésistible, Boy séduit Gabrielle autant qu’elle l’attire. Leur liaison qui commence vers 1908 perdure jusqu’à la veille des années 1920, en dépit du mariage de Capel. Elle inspire à Paul Morand, son livre Lewis et Irène dont les deux protagonistes présentent quelques similitudes avec Boy et Gabrielle, ce dont atteste une dédicace de l'écrivain présentée dans l'exposition.

Premier grand amour, inoubliable et initiatique, Boy, passionné de littérature fait de Gabrielle Chanel une lectrice assidue. Dans un carnet qu'il lui destine, exposé pour la première fois, il consigne ses notes de lecture. Les deux amants partagent leur intérêt pour l'ésotérisme, notamment pour la Bhagavad Gita, l'un des écrits fondamentaux de l'hindouisme qu'il lui fait découvrir. C’est en quittant Gabrielle Chanel à Paris pour rejoindre son épouse sur la Riviera pour les fêtes de Noël 1919, qu’il trouve la mort au volant de son automobile le 22 décembre. Brisée par le chagrin, Gabrielle se réfugie dans le silence, plongeant dans les livres que Boy lui avait fait lire et dans ceux qui lui avaient appartenu, serrés dans sa bibliothèque comme de précieuses reliques.

Dans son carnet, il avait noté : « Thoughts that make you think. It is pleasant to forget oneself in following the imagination of another but better still to think out things oneself ».

Top